Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

AEPM Blog

Comment choisir sa trottinette électrique ou tout autre véhicule électrique léger ?

trottinetteelectrique.jpg

Vous avez décidé de vous tourner vers un moyen de transport électrique et léger, mais vous ne savez pas comment procéder pour choisir une trottinette électrique sur le site http://www.trottinetteelectrique.eu/, un gyropode ou une gyroroue. Vous vous dîtes qu’en faisant ce choix vous pourrez profiter des avantages des engins électriques. La première chose qu’il faut savoir c’est qu’il y a une différence entre les véhicules électriques et ceux à assistance électrique. De prime abord, les véhicules dits électriques en France sont plutôt des véhicules à assistance électrique, car ce sont les seuls qui ont une autorisation de circuler. S’agissant des vélos à assistance électrique commercialisés en France, ils doivent être certifiés selon la norme EN 15 194. Selon cette norme, pour que le moteur s’enclenche il faut pédaler, si vous arrêtez de pédaler ou si vous atteignez la vitesse de 25 km/h, le moteur s’arrête. 

Il en est de même pour la trottinette électrique, elle nécessite de faire un effort avec son pied pour faire démarrer le moteur et pour faire avancer l’engin. Cela veut dire que, quel que soit l’engin que vous utilisez, un effort physique doit être fourni. Les engins électriques facilitent la vie en limitant l’effort à fournir, ou plutôt en le diminuant. L’assistance électrique est réglable, en fonction de l’effort que vous souhaitez fournir, vous pouvez régler le niveau d’assistance, il est même possible de ne pas activer l’assistance électrique du tout. Avec le vélo il est impératif de continuer de faire le mouvement même s’il est léger. 

Les engins électriques s’adaptent à votre humeur du jour, vous pourrez profiter de vos trajets quotidiens avec plaisir, entre votre lieu de travail et votre domicile. Pendant vos visites de campagne, vous pourrez faire plus d’effort. Jour après jour vous apprendrez à adapter votre engin électrique à votre rythme de vie. Les trottinettes électriques respectent le même principe. Vous les adaptez à votre vie, et vous prendrez beaucoup de plaisir à les utiliser. Comment protéger votre nouvel équipement des vols ? Ainsi, vous vous demandez si vous amortirez votre investissement dans de bonnes conditions. Les constructeurs et les vendeurs proposent de nombreux accessoires pour empêcher les vols d’équipements. Le vélo se choisit en fonction de vos besoins et de votre rythme de vie. Certains éléments entrent en ligne de compte dans votre choix comme votre poids, les distances que vous devez parcourir chaque jour, etc.

Les points négatifs du projet éthanol comme carburant de la cheminée et des véhicules

cheminee-ethanol-bio.jpg

On a beaucoup parlé des préoccupations pour l’environnement et des conséquences de l’utilisation des carburants fossiles, ce qui a entrainé la production d’un nouveau style de carburants : les carburants bios. Ces derniers sont fabriqués à partir de plantes comme la betterave, la canne à sucre, le maïs, etc. Pourtant on se rend compte que ces carburants sont assez nuisibles à l’environnement, en tout cas plus que l’on ne s’y attendait. En effet pour produire le bioéthanol que l’on utilise dans la cheminée à éthanol sur le site http://www.chemineo.fr/et dans les véhicules, il faut changer l’usage des terres agricoles. Des terres qui étaient autrefois réservées à la production  de « nourriture » sont désormais réservées à la production de plantes destinées à la production de carburant, cela crée un manque à gagner au secteur agropastoral. De plus la distance qu’il faut parcourir pour transporter les matières premières de leur point de production à leur point de consommation suscite d’autres frais.

En gros les biocarburants ne donnent pas les résultats que l’on en espérait au lancement du projet. On aboutit donc à un bilan carbone assez lourd pour un carburant qui devait aider à lutter contre le réchauffement de la planète. Il est vrai que la combustion des cheminées à l’éthanol et des véhicules qui consomment le bioéthanol ne produit pas beaucoup de gaz nocifs, mais le processus de fabrication et de distribution de ces carburants, lui il suscite une forte émission de CO2. Dans le même ordre d’idée, nous pouvons également citer le cas des voitures électriques qui ne sont pas censées produire de gaz toxiques, ce qui est le cas, mais les conditions d’utilisation de ces engins font appel à l’électricité qui elle est produite par les carburants fossiles.

C’est un long processus vers la préservation de l’environnement, les autorités cherchent les voies et les moyens de proposer des alternatives aux énergies qui portent atteinte à la couche d’ozone et à l’environnement. Ce n’est pas l’utilisation de la cheminée éthanol ou de la voiture électrique qui causent des émissions de CO2, mais c’est essentiellement la production, le transport et la distribution de ces carburants qui occasionnent des émissions de gaz nocifs, nuisibles à l’environnement. Quelle est donc la juste part à adopter pour que les gens aient accès à ces carburants sans qu’il y ait de la nuisance vis-à-vis de l’environnement ? Est-ce que l’on peut mettre en place ou trouver des alternatives à l’utilisation des plantes dans le cas des biocarburants ? 

Faire chauffer les pneus de son véhicule pour découvrir la Guadeloupe

penus_guadeloup.jpg

La Guadeloupe est un département d’outre-mer français, mais en même temps c’est une région ultrapériphérique de l’Europe, le département se trouve dans les Caraïbes et son code départemental est « 971 ». Il s’agit d’un territoire des Antilles qui est entouré par l’océan Atlantique et la mer des Caraïbes à 6 200 kilomètres de la France métropolitaine. S’il faut évaluer les distances qui séparent ce territoire du reste du monde, il se situe à 600 km des côtes du Venezuela en Amérique du Sud, à 1 900 km de l’Amérique centrale, à 2 200 km de l’Amérique du Nord, à 5 600 km de l’Europe, à 4 650 km de l’Afrique et à 1 600 km de la Guyane. La Guadeloupe se compose d’îles et d’îlets dont les plus habités sont la Grande-Terre et la Basse-Terre. D’autres terres sont administrativement rattachées à la Guadeloupe, notamment la Désirade, ou les îles de la Petite-Terre, ce sont des zones que l’on peut rejoindre avec un véhicule à pneus de Guadeloupe voir aussi sur le site http://www.vospneus.fr/ . 

L’île prend le nom de Guadeloupe à partir de novembre 1493 quand Christophe Colomb y arrive, ce nom est donné en hommage à la vierge qui protège les navigateurs, Santa-Maria de Guadalupe. La Guadeloupe et ses alentours présentent des paysages intéressants, diversifiés et pleins de contrastes sur une superficie globale de 1 628 km². La Guadeloupe continentale est composée de deux terres séparées par la Rivière Salée qui fait 200 mètres de large : La Basse-Terre à l’ouest qui s’étend sur 848 km² est recouverte d’une forêt tropicale du nord au sud, et on y retrouve également des rivières et des cascades. Le plus haut sommet de la Basse-Terre est la soufrière qui culmine à 1 467 mètres. La Grande-Terre est un territoire qui se trouve à l’est de la Rivière Salée sur une superficie de 588 km². On y trouve quelques stations balnéaires. Votre véhicule à pneus en Guadeloupe peut vous mener d’un côté à l’autre de la Rivière Salée.

La Guadeloupe est sujette à de nombreux risques naturels comme les séismes, les éruptions volcaniques, les tsunamis, les cyclones tropicaux et d’ailleurs un plan spécifique de prévention des risques a été mis en place pour prévenir tous ces risques. En ce qui concerne les séismes et les tsunamis, les îles du département furent frappées par un séisme qui atteignait 6,3 de magnitude en novembre 2004, un niveau qui a accidenté les véhicules à pneus en Guadeloupe. Mais le séisme le plus violent reste celui de février 1843 qui a entraîné la mort de plus d’un millier de personnes. En termes d’ouragan, le plus violent a frappé la Guadeloupe en 1776 en faisant 6 000 morts, les derniers cyclones remontent à 1995. 

Permis de construire et biens immobiliers de petite taille à Marrakech

vente_appartement_a_Marrakech.jpg

Il semblerait que les demandes de permis de construire pourraient être annulées, en tout cas pour les projets immobiliers de petite taille. Au lieu des habituelles demandes à déposer dans les différentes administrations, l’autorisation sera désormais obtenue sur simple déclaration de l’architecte en charge de la conception et du suivi du projet. Pour le moment cette nouvelle mesure, qui disons-le est une révolution n’est valable que pour les bâtiments de R+3 et en dessous. Cette procédure est en cours de mise en place par le ministère de l’urbanisme et de l’aménagement du territoire en partenariat avec l’Ordre national des architectes. Ainsi ceux qui veulent bâtir un bien immobilier à Marrakech ici : http://www.blogdesvoyageurs.com/afrique/destination-maroc/devenir-proprietaire-dune-maison-dhote-a-marrakech.html pourront se tourner vers leur architecte afin d’obtenir l’autorisation de construction. On pourrait penser que cette procédure demanderait du temps pour être mise en place, au vu de son caractère ambitieux. Pourtant les professionnels qui suivent le dossier affirment sans aucun doute que dans quelques mois cela pourrait être effectif.

Cette nouvelle disposition ne concernera que certains des projets qui sont réalisés au Maroc, comme nous l’avons dit cela concernera essentiellement les biens qui ne dépassent pas R+3, mais cela pourrait changer, pour le moment rien n’est certain. Cette nouvelle procédure permettra d’alléger fortement la charge de travail au sein des services communaux et des autres services en charge de ce type de procédures. C’est justement l’un des principaux objectifs visés par la mise en place de cette démarche, en plus de la simplification de  la procédure administrative pour les particuliers qui souhaitent obtenir l’autorisation de construire leur bien immobilier à Marrakech.

Selon des informations du président de l’Ordre national des architectes, les projets R+4 et moins prennent 75% du temps des services qui s’occupent de traiter les demandes d’autorisation. Cela s’explique parce que selon les résultats de la dernière enquête menée par le ministère de l’habitat, plus de 95% des constructions sont des R+4 et moins. L’intervention de l’administration publique n’est pas forcément nécessaire dans ces cas-là puisque ces biens immobiliers à Marrakech ou ailleurs, en milieu urbain surtout, sont construits dans des lotissements qui eux-mêmes disposent de cahiers de charges et de règles à respecter par les constructeurs. On peut donc confier à l’architecte la charge de vérifier les exigences et de s’y conformer lors de la conception et de la réalisation du bien. La déclaration de conformité des travaux de l’architecte associée aux différents règlements des lotissements devrait suffire pour autoriser les travaux.

Assisterait-on à une reprise dans le secteur immobilier à Marrakech et au Maroc ?

immobilier_a_Marrakech.jpg

Depuis quelques années, le secteur immobilier à Marrakech et au Maroc ne se porte pas très bien, selon des statistiques de nombreux ministères, on observe des baisses dans les ventes, la chute des prix, et d’autres paramètres qui ne sont pas forcément positifs. Pourtant la reprise semble être en bonne voie, en effet après les baisses de production que l’on a observées ces dernières années, on observe un redressement dans le nombre des mises en chantier depuis l’année 2015. D’après les chiffres du ministère de l’habitat, 183 234 unités de logement ont été mises en chantier, soit un accroissement de 3,4% en comparaison à la même période en 2014. Cela met fin au cycle infernal que l’on vivait depuis 2012 où les mises en chantier ont baissé de 15%, puis 28% année après année. Toutefois, le rythme de croisière n’est toujours pas atteint, car il y a 5 ans, ce sont 296 000 unités qui étaient produites chaque année.

Les achèvements par contre montrent des signes de « bonne santé », avec une progression observée de 27% avec 168 500 logements. D’un avis général, les professionnels pensent que ce serait se précipiter de penser que ces chiffres sont des signes d’une reprise du marché. Il est important de préciser que c’est grâce aux performances des promoteurs immobiliers sur le site Mauresque Immobilier privés que les statistiques atteignent ce niveau puisque leur production a augmenté de 47,5%, soit 98 500 unités de logement qui correspondent à 60% de la production nationale de biens immobiliers à Marrakech et dans les autres villes.

Pendant ce temps les producteurs publics comme Al Omrane enregistrent une production de 6 500 unités, environ 10% en moins, et l’auto-construction enregistre une hausse de 8,5% avec un total de 63 500 unités produites en 2015. Les hausses que l’on observe résultent des multiples contraintes que les promoteurs subissent et non à cause de la volonté d’entamer et de livrer de nouvelles unités. En effet les autorisations de construire ne sont valides que pendant un an, alors les promoteurs ont intérêt à lancer les projets s’ils ne veulent pas renouveler lesdits permis et payer les frais associés. L’immobilier à Marrakech est assez complexe à cerner si on se fie uniquement aux chiffres, sans considérer le contexte. Sur le plan des achèvements, les promoteurs livrent dépendamment des délais qui sont institués dans les différentes conventions signées avec l’État. 

Choisissez des trottinettes à motifs pour vos enfants

Trottinettes_electriques.jpg

Il  est vrai que les trottinettes sont principalement utilisées de nos jours par les adultes, afin de se déplacer d’un point à un autre. C’est un moyen de transport qui permet d’éviter les embouteillages, qui permet d’économiser sur ses frais d’entretien et de carburant du véhicule, mais surtout qui permet de se déplacer sans émettre des gaz nocifs pour l’environnement. Toutefois, il est important de se rappeler qu’à l’origine, la trottinette sur le site Urbanmove était destinée aux enfants, pour qu’ils s’amusent, pour qu’ils se déplacent dans la cour ou dans la rue, qu’ils acquièrent un peu d’indépendance, un peu comme le vélo, mais en plus petit. De nombreux jeunes enfants aiment la trottinette, surtout les garçons. C’est un jouet qui leur donne la possibilité de rouler tout en se servant de son pied pour propulser l’engin. Pour les enfants passionnés de sports mécaniques, utiliser la trottinette leur donne l’impression d’être des pilotes et de contrôler un véhicule à roues, doté d’une commande de direction. Il est important de garder à l’esprit un autre élément de grande importance : les enfants aiment bien les personnages de dessins animés à qui ils peuvent s’identifier. Bien évidemment ils apprécient les personnages qui évoluent dans le secteur de la mécanique, des héros auxquels ils voudront ressembler en pilotant leur propre trottinette.

Dans le monde de la mécanique, on retrouve les héros du dessin animé « Cars ». Depuis la sortie du film d’animation, les figures de ce film ornent de nombreux jouets, des sacs, des chaussures, des vêtements, etc. Désormais on les trouve aussi sur les trottinettes. Une trottinette avec des motifs n’est pas différente de celle sans motifs, à la différence que celle avec motifs touche plus facilement la cible qui est visée. Autant les jeunes garçons seront attirés par la trottinette aux motifs « cars », autant les filles seront attirées par une trottinette aux motifs « Barbie ». Quoi qu’il en soit, la trottinette garde sa fonction initiale : c’est une planche à guidon qui permet de se déplacer sur de petites distances. Les enfants préfèrent celles avec motifs parce qu’ils peuvent ainsi afficher clairement leur appartenance à la communauté des fans de tel ou tel autre héros. 

L’objet acquiert alors une valeur sentimentale en plus d’être un moyen de transport. Avec cet avantage affectif, les enfants prendront mieux soin de leur jouet, ils apprécieront de jouer avec et ils y feront plus attention. En général les motifs sont placés sur la planche ou sur l’axe de direction, quelques fois sur les poignées des trottinettes. Sur le plan des couleurs, les tons dominants sont ceux en rapport avec le héros ou le film que l’on représente sur l’engin, pour cars par exemple, la couleur dominante sera le rouge. Les autres détails ne diffèrent pas des modèles simples, ils sont semblables à ceux des trottinettes classiques dédiées aux enfants. Il est possible de choisir entre des modèles ayant 2 ou 3 roues, pliables ou non. Plus récemment on retrouve des modèles avec guidon ajustable.

Comment choisir une chaise aussi confortable que la Dar

chaise-eames-dar-noir_20130205105143.9625.jpg

Les meubles font partie de nos intérieurs et sont un peu des préoccupations du quotidien, surtout quand on vient d’aménager dans un nouveau logement. On se demande quel type de fauteuil ou de chaise on va choisir pour être à l’aise. Le choix de la chaise est souvent fait par dépit, on n’investit pas beaucoup dans ce meuble. Très souvent on le récupère chez ses parents ou grands-parents, sur un trottoir, ou on la fabrique même pour les plus téméraires. La chaise Dar sur le site Famous Design http://www.famous-design.com/chaises-dar est un choix que ceux qui prennent le temps de la réflexion font souvent, elle est assez esthétique, confortable et même fonctionnelle. Quelques fois dans le choix de sa chaise on se laisse aller à des réflexions d’un genre particulier. Il y a ceux qui pensent que le meilleur choix est la chaise qui passe partout. La pièce dont on pense qu’elle ira avec tout ce que l’on a déjà dans son intérieur. 

C’est une erreur à ne pas commettre parce qu’au fonds, l’élément qui semble aller avec tous les autres ne va avec rien. On opte donc pour une chaise qui n’est ni belle ni confortable, qui n’a aucune qualité réelle, tout l’opposé de la chaise Dar. Il s’agit juste d’un morceau de bois recouvert de tissu ou de cuir, si elle n’est pas entièrement en bois, sur lequel on propose à nos invités de prendre place quand on les reçoit. Le confort étant très limité, l’assise se fait rapidement sans trop d’attention, juste le temps de la visite. Il faudrait déjà savoir ce qu’est une bonne chaise. Une bonne chaise se doit d’être confortable, donner envie de s’asseoir dessus pendant des heures, en plus d’être belle, une véritable œuvre d’art. On retrouve actuellement sur le marché des chaises tout à fait confortables, faites en matériaux naturels et qui s’avèrent être assez confortables. La douceur et la qualité des matériaux rendent la chaise à la fois pratique pour le siège, mais également légère. Cela rend la chaise facile à transporter.

Les designers des années 1900 se sont tournés vers un design épuré. Ils privilégient certes la beauté, mais ne relèguent pas le confort et la fonctionnalité au second plan. Arne Jacobsen, Alessandro Mandini ou encore Charles Eames, le créateur de la chaise Dar, sont parmi ceux qui ont lancé et suivi ce mouvement. Il s’agit principalement de favoriser des formes modernes, d’utiliser du bois ou du métal forgé, afin de produire des chaises qui n’occupent pas beaucoup d’espace et qui sont légères. Les courbes de ces chaises assurent le confort aux personnes qui s’asseyent dessus. Grâce aux activités de Charles et Ray Eames, les chaises design sont passées de la production en éditions limitées à la production de masse. Cela signifie que peu importe les moyens dont vous disposez, il vous est possible d’opter pour une chaise design à un prix raisonnable. Vous pouvez donc désormais obtenir des chaises qui remplissent les critères d’élégance et de solidité tout en étant fonctionnelles, à des prix accessibles. 

Visitez l’Impressionnant Désert du Sahara de Marrakech

Sahara - Sandwellen

Le Sahara est le désert chaud le plus grand et le plus célèbre au monde ainsi qu’un des endroits les plus fascinants de la planète. Il divise le continent africain en deux territoires: d’une part, les pays maghrébins du nord de l’Afrique, qui comprennent la Mauritanie, le Maroc, l’Algérie, la Tunisie, et la Libye et, d’autre part, les pays de l’Afrique subsaharienne, bien que le Sahara couvre également de vastes régions du Tchad, de l’Egypte, du Niger et du Soudan. Au Maroc vous aurez l’occasion de plonger dans son univers fascinant.

Lire la suite...

10 Règles Essentielles pour Marchander dans les Souks de Marrakech

souk01.jpg

Il y a très peu de choses que l'on ne puisse pas trouver à Marrakech, surtout dans son souk ou marché traditionnel, le plus grand de tout le Maroc. Vous y trouverez toutes sortes d'artisanat, de tissus faits à la main, des produits gastronomiques et des épices, ainsi que des œuvres d'art, des antiquités, des vêtements ou les meilleurs artisanaux.

Lire la suite...